Mes pratiques

LA RÉFLEXOTHÉRAPIE FACIALE OU DIEN CHAN :
a été découverte par le professeur Bùi Quôc Châu, acupuncteur au vietnam au début des années 80.
Il a répertorié plus de 350 points sur le visage, chaque point a son utilité (mémoire cellulaire, recul émotionnel, représentant de nerf cranien…). En combinant plusieurs points, il est possible de créer des formules de points afin de soulager un dérèglement fonctionnel diagnostiqué (retour veineux, allergie, douleur…).
Le professeur a également mis en évidence plusieurs zones réflexes sur le visage. Ces zones représentent des parties du corps, stimulées, la personne ressent un effet immédiat. C’est pour cela que le dien chan est très impressionnant, d’autant plus lors des prises en charges de la douleur (soulagement instantané).

 

LA RÉFLEXOTHÉRAPIE AURICULAIRE – AURICULOTHERAPIE
est une méthode médicale d’origine française découverte et développée par le Dr Paul Nogier. Celui-ci l’a découvert en 1951, il s’aperçut qu’il existait sur les oreilles des points douloureux en correspondance avec des zones douloureuses du corps. Une douleur de genou créait un point douleur sur l’oreille de même qu’une douleur à la main créera un autre point douloureux. Il trouva une cartographie du corps entier dans l’oreille. Ces points assimilés à des zones réflexes permettent de dépister et de corriger les déséquilibres.
L’OMS a officiellement reconnu l’auriculothérapie.

 

LES RÉFLEXOTHÉRAPIES PALMAIRE ET PLANTAIRE:
ont suivi la même évolution, elles remonteraient à l’époque de la médecine traditionnelle chinoise. 
Des traces de ces réflexologies ont été découvertes grâce à un hiéroglyphe trouvé à Saqqara dans la tombe de medecins égyptiens. Il daterait de 2300 ans avant J.C., cela nous montre bien la réalité de cette thérapie à l’époque.
En occident, les plus anciens écrits sur la théorie des zones réflexes (zone représentant une partie du corps qui quand elle est stimulé permet de réguler l’organe, la glande (…) qu’elle représente.)remonteraient à la fin des années 1580. Cette théorie a été reprise et affinée par le Dr Fitzgerald (ORL) en 1916.
Vers 1925, ses collègues, le Dr Joe Shelby Riley et la physiothérapeute Eunice Ingham prirent le relais de ses travaux.
Les grandes lois de la réflexologie sont expliquées et contrôlées cliniquement par des travaux en neurophysiologie dont les plus brillants sont ceux du Dr J. Bossy, professeur à la faculté de médecine de Montpellier.
Récemment, des réflexologues comme Lynn Booth, Madeleine Turgeon, Mireille Meunier…

 

Publicités